Le 23 février 1685 : naissance de Haendel

Né à Halle, Georg Friedrich Haendel personnifie, au côté de Jean-Sébastien Bach, l'apogée de la musique baroque. Il fut un compositeur extrêmement fécond, produisant dans à peu près tous les genres pratiqués à son époque des oeuvres d'importance majeure, que ce soit en musique instrumentale ou vocale. Son style allie l'invention mélodique, la verve et la souplesse d'inspiration des Italiens, la majesté et l'amplitude des thèmes du Grand Siècle français, le sens de l'organisation et du contrepoint des Allemands. Virtuose hors pair à l'orgue et au clavecin, il dut à quelques oeuvres très connues ( notamment l'oratorio " Le Messie ", ses concertos pour orgue et concertos grossos, ses suites pour le clavecin, ses musiques de plein air ) de conserver une notoriété active pendant tout le XIXe siècle, période d'oubli pour la plupart de ses contemporains. Pendant plus de trente-cinq ans, il se consacra pour l'essentiel à l'opéra en italien avant d'inventer et promouvoir l'oratorio en anglais dont il est un des maîtres incontestés. Après un séjour d'un peu plus de trois ans en Italie ( octobre 1706 - début 1710 ), il passa quelques temps à Hanovre où il s'était vu proposer le poste de maître de chapelle, avant de s'établir en Angleterre en 1712 où il mourut le 14 avril 1759. Il fut enterré à l'abbaye de Westminster, selon son désir.