• En occident, l'on fête les : Romain
  • Romain de Condat, né vers 390, était originaire d'Izernore dans le Haut-Bugey, non loin de Nantua ( dans l'actuel département de l'Ain ). Il reçut une éducation très soignée au monastère lyonnais d'Ainay, en ayant pour Maître Saint-Sabinus. En 425, délaissant sa famille, il décida de se retirer comme ermite dans les montagnes du Jura. Il prit son chemin vers l'est, traversa de grandes forêts et finit par atteindre la Bienne. Il venait de trouver ce qui lui convenait : de la terre labourable, des arbres et du silence. À Condat ( aujourd'hui Saint-Claude), il trouva refuge sous un grand sapin solitaire dont les branches épaisses formaient une sorte de voûte impénétrable à la pluie. En dehors de l'abri jaillissait une fontaine fraîche où il pouvait de désaltérer. Sa nourriture était constituée de baies sauvages. Il avait apporté une bêche et des graines. Il ensemença ce désert et put bientôt vivre de ses récoltes. Il vécut là quelques années comme s'il était dans le désert égyptien de la Thébaïde. Son frère Lupicin vint le rejoindre quelques années plus tard. Ils priaient tous les jours en se prosternant contre terre et vivaient du fruit de leur labeur. Pour leurs disciples, toujours plus nombreux, ils fondèrent vers 445 le monastère de Condat et de Lauconne, qu'ils gouvernèrent ensemble. Ils défrichèrent le plateau de Lauconne pour y cultiver la terre. Ils installèrent leur soeur Yole comme abbesse de leur fondation pour moniales au monastère de la Balme, sur un rocher surplombant une combe pittoresque qui s'ouvre sur la rive droite de la Bienne, appelé ensuite Saint-Romain-de-Roche ( aujourd'hui Pratz ). En 460, sentant sa mort venir, il vint rendre visite à sa soeur pour décéder au monastère de la Balme où il fut enseveli.