__ VOLLORE - MONTAGNE __ GAZETTE DES MONTAGNARDS

 


samedi 26 décembre 2015

#ArtDuCoutelier

Un ouvrage de référence pour les amoureux de Thiers et de sa région :



Lancé le mardi 8 décembre à 18 h, au Musée de la Coutellerie à Thiers, ce livre est une véritable encyclopédie sur Thiers et sa région.





Les auteurs :

- Marc PRIVAL : porteur du projet, géographe et anthopologue, spécialiste des savoir-faire
- David G. MOREL : historien de Moyen Age et, en particulier, de la ville de Thiers
- Michel SABLONNIERE : président de l'association et revue ESCOTAL, spécialiste des communautés familiales paysannes et artisanales, et membre de la Société des Etudes Locales de Thiers
- Georges THERRE : professeur de Lettres classiques et membre de la Société des Etudes Locales de Thiers


De gauche à droite : Michel SABLONNIERE, David G. MOREL, Marc PRIVAT, Georges THERRE

mercredi 23 décembre 2015

#EoliennesDuHautForez : avis défavorable

Parc éolien des Montagnes du Haut Forez :


Simulation

Enquête Publique :

662 personnes ont remis leurs observations au Commissaire Enquêteur :

- 618 ( 93 % ) sont CONTRE le projet
- 44 ( 7 % ) sont POUR le projet

Son avis :




Pour lire ses conclusions :

Pour lire son rapport complet :

Le Préfet de la Loire devrait rendre son avis définitif entre avril et juillet 2016.

dimanche 20 décembre 2015

#Wifi à #VolloreMontagne

Une bonne nouvelle :

Grâce à la décision du conseil municipal du 20/10/2015 de souscrire un abonnement à l'opération Wifi 63, tout le monde ( touristes, clients des différents commerces, livreurs, VRP, Vollorois de passage dans le bourg, ... ) peut maintenant disposer, avec son Smartphone, sa tablette ou son PC portable, d'un accès INTERNET " Gratuit et Sécurisé " depuis le centre bourg.

Après une authentification unique lors de la première connexion, vous serez automatiquement reconnecté à toute borne Wifi 63 disponible dans le département.

A Vollore-Montagne, la zone de couverture est en jaune sur la photo aérienne ci-dessous :

Pour se connecter c'est simple :

  • choisir le SSID : WIFI63
  • lancer un navigateur ( Firefox, Internet Explorer, etc ... )
  • aller sur un site Web ( par exemple sur http://vollore-montagne.org )
  • le portail captif " https://portail.wifi63.fr " apparaîtra :

  • la première fois il faudra créer votre compte en cliquant sur " rejoindre "
  • dans le quart d'heure qui suit, vous recevrez un email avec un lien qu'il vous faudra valider en cliquant dessus
  • à partir de là vous serez connecté à INTERNET
  • Les fois suivantes, vous serez automatiquement reconnecté à toute borne Wifi 63 disponible dans le département.

#RedevanceIncitative SBA : lettre ouverte aux élus

Mesdames, Messieurs,

  • les Maires
  • les Conseillers Municipaux
  • les Délégués au Comité Syndical du SBA

Beaucoup d'entre vous ( de RIOM-Communauté, de La Montagne Thiernoise, de Saint-Maurice-ès-Allier, les 12 élus de l'ADECR 63 ... et probablement beaucoup d'autres ) sont déjà convaincus que le projet de Redevance Incitative doit être abandonné au profit d'une TEOM incitative ( TEOMi ).

Le but de cette lettre est de tenter modestement de convaincre les opposants et ceux qui s'interrogent encore.

Dans l'article de LA MONTAGNE du 14/12/2015, le président MOLINIER semble avoir fait un grand pas en avant depuis samedi dernier puis qu'il déclare " qu'il est prêt à reposer la question de la TEOMi ... sans pour autant la trouver plus juste ".

Il dit aussi " qu'il est contre un moratoire " et il y a là une contradiction, mais c'est peut-être la journaliste qui a mal compris ?

Pourquoi faut-il un moratoire ?

Lorsque vous avez voté le principe de la R.I. vous ne saviez pas combien cela coûterait ( moi aussi je trouvais l'idée intéressante et j'aurais voté POUR ! ).

Après avoir abandonné le premier projet de grille voté lors du C.S. du 02/04/2015, et après 8 mois de réflexions nous en sommes à un 3ème projet de grille qui n'est toujours pas acceptable pour les foyers à revenus modestes.

Il s'avère que si avec la R.I., il n'y aurait pas d'augmentation pour l'ensemble des usagers, ce système entraînerait une nouvelle répartition provoquant une très grande injustice sociale :

  • les foyers aux revenus modestes verraient leur contribution exploser pendant qu'elle baisserait très fortement pour les plus aisés :-(

On passerait alors d'un système IMPARFAIT à un système SOCIALEMENT INJUSTE :-(

Le GRENELLE II a instauré la TEOMi qui conserve le principe de la TEOM mais en y ajoutant une part incitative ( qui peut varier de 10 à 45 % )

Ceux qui le 20/06/2015 ont revoté le principe de la R.I. ne se déjugeraient pas en demandant l'étude d'une TEOMi puisqu'il y aurait toujours cette notion d'incitativité.

La solution de sagesse me semble donc de repousser votre décision au comité syndical de mars/avril 2016 ( il n'y a pas le feu au lac puisque le nouveau système ne rentrera en application que le 01/01/2017 ) pour pouvoir choisir entre la R.I. ou une TEOMi.

IL NE NOUS SEMBLE PAS ADMISSIBLE QUE LES FOYERS MODESTES PAYENT POUR LES PLUS AISES :-(

En espérant que mardi prochain vous prendrez la bonne décision après un débat serein, je vous prie de croire, Mesdames, Messieurs les élus, à l'expression de mes sentiments les plus cordiaux.

  • Michel MENSE
  • Usager du SBA et webmaster de LA GAZETTE DES MONTAGNARDS

#ComitéSyndicalSBA du 12/12 : un vrai gâchis :-(

Cette réunion, qui aurait dû être l'occasion de débattre sereinement sur l'opportunité de mettre - ou ne pas mettre - en place une " Redevance Incitative ", s'est terminée en eau de boudin :-(

Ce samedi 12 à 08 h 30 le Comité Syndical du SBA était réuni à la Salle Polyvalente de SAINT-ANDRE-LE-COQ pour délibérer sur un ordre du jour très très chargé comportant notamment un § III-5 :

  • Adoption de la grille tarifaire relative à la redevance incitative - Tarification " à blanc " pour l'année 2016

A l'appel des associations d'usagers ( CDU-SBA et CELLULE-Collectif ), quelques dizaines de manifestants étaient présents, dès 8 h 00, devant l'entrée de la salle avec tracts, banderolles, et " tam-tam " sur une poubelle :


Tout commença très bien puisque d'entrée le Président MOLINIER donna la parole au CDU-SBA :


Ricardo CACHINERO, au micro et à sa gauche Michel DOMPIERRE, tous deux co-présidents fondateurs du CDU-SBA


Les manifestants rentrant dans la salle pendant le discours de Ricardo CACHINERO sur l'aspect injuste, coûteux et contre-productif du projet de R.I.

A la fin du bref discours du représentant du CDU-SBA, le Président MOLINIER indiqua qu'il n'y aurait de débat qu'avec les délégués, le public étant là pour écouter sans y participer.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

N.D.L.R.

Cette position, si elle est très frustrante pour le public, est strictement conforme au Code Général des Collectivités Territoriales ( CGCT ) selon lequel les règles applicables aux réunions des Comités Syndicaux sont les mêmes que celle des conseils municipaux :

  • Les séances sont publiques : la salle des séances est donc ouverte à toute personne, sans restriction
  • Le public doit s'abstenir de toute intervention ou manifestation
  • Le Président assure la police de l'assemblée. A ce titre, il peut faire expulser de l'auditoire ou faire arrêter tout individu qui trouble l'ordre. Il peut aussi demander le huis clos

Source ( pour les conseils municipaux ) :

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

Nous nous attendions alors à un débat de haut niveau entre délégués sur la base de l'excellente lettre de 12 élus membres de l'ADECR 63, adressée à tous les élus des 132 communes composant le SBA :-)

Malheureusement, le président MOLINIER a eu la malencontreuse idée, avant d'ouvrir la séance, de se lancer dans un long monologue :

au cours duquel il a cru bon de se livrer à une maladroite critique de l'article parue dans LA MONTAGNE, sautant notamment à pieds joints sur toutes les mauvaises formulations contenues dans cet article, dont celle qui est dans l'encadré " TARIF " :

" ... la R.I. c'est 60 à 100 € de plus que la TEOM ... "

phrase qui signifie que tous les usagers subiraient une telle augmentation ... ce qui n'est bien entendu pas le cas !

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

N.D.L.R.

La réalité est la suivante :

Selon les chiffres qui nous ont été communiqués par le SBA, la valeur moyenne de la TEOM 2015 est de 315 € par foyer sur l'ensemble du territoire collecté par le SBA ( avec une très grande disparité : de 70 € à 1.200 € en fonction de la base foncière et du taux fixé par les communautés de communes ).

Ce n'est donc pas une augmentation de 60 à 100 € que certains vont subir, mais une augmentation bien plus substantielle pour les foyers les plus modestes ( qui payent actuellement une TEOM entre 70 et 150 € ) qui vont donc voir leurs prix augmenter de 100 % à 300 % :-(

Avec la R.I. , il n'y aurait donc pas d'augmentation pour l'ensemble des usagers mais une nouvelle répartition entre eux.

Là où le bât blesse c'est que celle-ci provoquerait une très grande injustice sociale :

  • les foyers aux revenus modestes verraient leur contribution exploser pendant qu'elle baisserait très fortement pour les plus aisés :-(

On passerait alors d'un système IMPARFAIT ( la TEOM ) à un système SOCIALEMENT INJUSTE ( la R.I. ) :-(

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

Un délégué - malheureusement situé au fond de la salle - a levé la main pendant de très longues minutes pour intervenir, puis s'est levé en brandissant une enveloppe sur laquelle il avait écrit " je suis un délégué " ... mais, probablement trop absorbé par sa diatribe, le président MOLINIER l'a ignoré :-(

Le public ne pouvant répondre, ce qui devait arriver est arrivé : certains usagers ont repris leurs casquettes de manifestants pour exprimer leurs mécontentements par des remarques ( parfois sur un ton très agressif ), des ouh, des sifflets, ... :-(

Au lieu de donner la parole aux délégués, le président MOLINIER a poursuivi son monologue en faisant référence à la COP21 et au " sauvetage de la planète " !

Ce fut alors la bronca, avec des délégués criant eux aussi que c'était " hors sujet ".

Il eut fallu que les présidents d'association ( qui avaient appelé à venir manifester ) prennent l'initiative d'intervenir pour rappeler à l'ordre leurs adhérents ( ou sympathisants ), et qu'à défaut le président MOLINIER leur demande de le faire afin de pouvoir laisser les délégués s'exprimer.

Manifestement débordé, il a pris une nouvelle initiative qui s'est avérée malheureuse : demander le huis clos qui a été voté à main levée, dans une très grande confusion, par une petite majorité de délégués. Certains élus ont manifesté leur désaccord sur le résultat obtenu et le président MOLINIER leur a répondu qu'il n'était pas question de voter à nouveau

Il a alors demandé au public de quitter la salle et, personne n'étant sorti, il a fait appeler la gendarmerie !

Un maire ( venu avec son délégué ) a alors fait part de son indignation et a quitté la salle en signe de protestation, suivi de plusieurs délégués d'autres communes.

  • Voir l'ambiance sur la vidéo de l'article de LA MONTAGNE :

Pendant que les gendarmes promptement arrivés sur les lieux se demandaient comment ils pourraient bien procéder pour évacuer plusieurs dizaines de personnes, a été prise la seule solution qui alors s'imposait : ajourner la réunion

Contrairement au titre de l'article susmentionné, ce ne sont pas les gendarmes qui ont fait évacuer la salle : celle-ci s'est vidée tout naturellement après la décision d'interrompre la séance et d'ajourner la réunion.

Une nouvelle réunion a alors été fixée au Mardi 22 décembre à 18 h 00, mais en raison des vacances de Noël et des nombreux délégués ayant fait savoir qu'ils seraient absents elle a été reportée au mois de janvier

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

N.D.L.R.

Il faut espérer que lors de cette prochaine réunion, les associations d'usagers sauront maîtriser leurs manifestants en leur expliquant que LE PUBLIC DOIT ABSOLUMENT SE TAIRE et laisser les délégués débattrent sereinement ( nous savons que c'est frustrant mais " dura lex sed lex " )

Si les usagers veulent intervenir dans le débat ( nous les y encourageons ), ils doivent le faire auprès de leurs délégués communaux.

En effet, l'article 10.1 du règlement du SBA prévoit que " le délégué syndical est un interlocuteur privilégié. Médiateur, il est l'interface entre les administrés, la commune et le SBA ".

Il faudrait aussi que les associations d'usagers ( certains de leurs dirigeants sont très têtus :-( ) se décident enfin à cesser de rabâcher les mêmes critiques ( trop de dépenses, taux d'absentéisme très élevé, etc ... ) pour se concentrer sur le point URGENT :

  • arriver à ce que la R.I. soit abandonnée au profit d'une alternative légale : la TEOMi ( nous avons entendu dire que ce serait le " plan B " du président MOLINIER ! ) :-) si c'est vraiment le cas ?

A notre humble avis, chaque chose en son temps :

L'amélioration de la gestion du SBA ( tout peut toujours s'améliorer ! ) ne peut se faire en claquant des doigts ... et là encore c'est aux délégués à y réfléchir avec la direction du SBA.

Ce sera un travail de longue haleine, et il serait éminemment souhaitable que dans chaque commune les délégués organisent des réunions avec les usagers prêts à participer à une telle réflexion.

J'en profite pour revenir à mon " dada " : la DEMOCRATIE PARTICIPATIVE :-)

  • Michel MENSE
  • Usager du SBA et webmaster de LA GAZETTE DES MONTAGNARDS

#RedevanceIncitative SBA : Position de l'ADECR 63

La mise en place de la redevance incitative pour la collecte des ordures ménagères sur les 132 communes du SBA posent nombre de questions sociales et écologiques.

L'Association Départementale des Elus Communistes et Républicains du Puy-de-Dôme vient donc d'envoyer aux maires et conseillers municipaux de ces 132 communes un courrier réclamant un moratoire afin que :

  • soit étudiée une TEOMi
  • les élus et les citoyens puissent être consultés

un tel changement ne pouvant se faire contre l'avis de la population

Pour lire le dit courrier :

Enfin de la DEMOCRATIE PARTICIPATIVE :-)

#LaRedevanceIncitative ... « c'est trop cher » !


Pour lire cet article : zoomer en cliquant dessus

Cet article comporte quelques erreurs, notamment sur l'augmentation avec la R.I. par rapport à la TEOM.

En effet, le nouveau projet de grille tarifaire ( c'est le 3ème depuis le mois d'avril ) présenté lors de la réunion du 20 novembre au SBA, en présence de diverses associations, est le suivant :


Pour lire ce tableau : zoomer en cliquant dessus

Ce n'est donc pas une augmentation de 60 à 100 € que certains vont subir, mais une augmentation bien plus substantielle pour les foyers les plus modestes ( qui payent actuellement une TEOM entre 70 et 150 € ) qui vont donc voir leurs prix augmenter de 100 % à 300 %

Cette dernière proposition est donc INACCEPTABLE car toujours aussi INJUSTE sur le plan social

La seule solution raisonnable reste celle que nous avons proposé le 5 novembre :

  • une TEOM Incitative ou TEOMi avec ( 80 à 90 % de TEOM ) + ( 20 à 10 % de R.I. )

Nous approuvons donc entièrement la position des élus de RIOM ... partagée par beaucoup d'autres élus !

Nul doute qu'ils seront suivis par une majorité des délégués au Comité Syndical du SBA, qui se prononceront lors du prochain C.S. du 12/12/2015.

IL SERAIT INADMISSIBLE QUE LES FOYERS MODESTES PAYENT POUR LES PLUS AISES :-(

#SDCI : Com. d'agglo pour le « Bassin Thiernois »

C'est mal parti :-(

Le projet de nouveau SDCI à prévu une union à 4 pour notre future intercommunalité.

De son côté, le président de Thiers Communauté a trouvé ce projet « pas assez ambitieux » en indiquant qu'il aimerait compter " Entre Dore et Allier " dans le périmètre pour passer en " Communauté d'agglomération " afin d'être visible et audible dans la future grande région " AUVERGNE RHONE-ALPES "

A méditer les propos de Stéphane RODIER ( Thiers ) :

« Quand mon père ( Paul RODIER ) a lancé la C.C.M.T. il n'y avait que trois communes ( Arconsat, Chabreloche et Viscomtat ) et en rentrant dans une communauté de communes, il y avait la peur de perdre du pouvoir. C'est l'inverse qui s'est produit ... » tout en rappelant aussi que « le poids des petites communes est mieux représenté à 5, c'est mathématique ».

Mais Florent MONEYRON, Président d'Entre Dore et Allier, s'y oppose :

Quant à la CCMT elle veut rester seule :-(

En effet, son Conseil Communautaire du 01/12 ( composé de 29 délégués présents sur 30 ) a voté CONTRE ledit projet à une écrasante majorité :

  • 24 voix CONTRE
  • 5 voix POUR

Donc, pour l'instant, l'on est plutôt sur une nouvelle INTERCOM à 3 ! :-(

Bien entendu l'avis de la population tout le monde s'en f... !

ELLE EST LOIN LA DEMOCRATIE PARTICIPATIVE prônée par Ségolène ROYAL !

samedi 19 décembre 2015

CCMT : #AmazingSingers

Ce samedi 19/12 à 20 h 30, l'Église de Viscomtat était pleine à craquer pour une merveilleuse soirée « Gospel » avec le groupe « Amazing singers » ( qui porte bien son nom ! ) :


Au premier plan, de gauche à droite : Fabienne DELLA-MONIQUA, Geneviève GRELICHE, Cécile THEBAULT, Sandrine JOSSELIN, Aurélia MEIER, Yoana CRISON, Martine MEUNIER, Lauriane VIENNE
Au second plan : Yann LACROIX, à la basse


une " AMAZING VOICE "

  • à la trompette ( et aussi à la basse ) : Yann LACROIX


  • au piano et à la direction artistique : Fabrice Maître ... qui mène son groupe " de main de maître " !

Nous avons eu le privilège d'entendre notamment :

Fabienne a également interprété « Summertime », accompagnée à la trompette par Yann, et je me suis retrouvé adolescent en pensant à l'interprétation d' « Ella et Louis » :-)

Après une standing ovation et un double rappel nous avons pu écouter : Oh Happy Day, Douce Nuit et un superbe chant de Noël africain ( Gabonais ? ), dont je n'ai pas retenu le nom, repris en choeur par le public :-)

Ce groupe respire la joie de vivre et sait créer un moment unique de chaleur humaine et d'émotion.

Nous ne saurions rien dire de mieux que cette spectatrice ligérienne ( Christelle BAILLY ) :

« Un pur régal pour les oreilles mais également les yeux ! Quelle voix ! Quel groupe ! Quelle joie de vivre et le sourire !
1 seul mot : MA-GNI-FI-QUE !
J'adore le Gospel et là j'ai été servie. Un pur bonheur ! Longue carrière pour votre groupe, vous le méritez ... »

Un grand merci à la CCMT et à l'association « Savoir et Partage de Viscomtat » qui ont organisé ce spectacle dans le cadre de la saison Culturelle 2015 / 2016.

Pour finir l'année en beauté avec Fabienne DELLA-MONIQUA :

FROU-FROU les Bains

La centaine de spectateurs qui se sont déplacés dimanche 10/01 à 15 h à la salle Fernand BERNARD à CHABRELOCHE, n'ont pas regretté d'être venus voir le spectacle " FROU-FROU les bains "

Une cure « vitaminante » contre la morosité ambiante !

Pour découvrir l'argument de ce spectacle musical :

  - Edmond, directeur de la cure : Patrice DOZIER
  - Baptistin : Fabrice MAITRE
  - Mathilde Moulin : Geneviève GRELICHE
   - La Baronne de Morton la Garenne : Nina SEITA
   - Ferdinand Gronsard : Christian DE REMACLE
   - Charles de Morton la Garenne : Frédéric PHELUT
   - Juliette : Yoanna CRISON
   - Madeleine : Lauriane VIENNE
   - Saturnin Duguet : Jean-Charles SIMON
   - Auteur : Patrick HAUDECOEUR
   - Adaptation mise en scène : Fabrice MAITRE
  - Direction d'acteurs : Patrice DOZIER
  - Piano : Fabrice MAITRE
  - Accordéon : Frédéric PHELUT

Tous au Col de La Loge

Samedi 13 février, malgré un temps capricieux, la 7ème édition du Festival NORDIQUE du Col de La Loge fut une nouvelle fois un succès.

Pour voir :

  • la page Facebook de l'Asssociation :
  • la revue de presse :

Club des Nouvelles Myrtilles

Ce jeudi 21 janvier, lors de la réunion mensuelle, dégustation de la traditionnelle galette des rois :



Les sapins 2015

Le bourg :




Fafournoux :

Marsal:

mercredi 16 décembre 2015

Repas des seniors du 16/12





( © : Frédéric MENSE )

Pour la deuxième année consécutive la municipalité, avec la participation du COVM, avait offert aux personnes de plus de 75 ans le choix entre le traditionnel colis et un moment convivial autour d'un repas. C'est ainsi qu'une vingtaine de participants étaient ce midi accueillis par le Maire, des conseillers municipaux et Laetitia Roux présidente du COVM, à l'Auberge du Trinquart. Autour d'un excellent repas de fête, les échanges furent chaleureux jusqu'aux chansons entonnées par Ginette , Marie-Thérèse , Marinette et Gaston et reprises par l'assemblée ...

Merci à tous les participants pour leur bonne humeur. Un beau moment de partage !
Promis, on recommence l'an prochain !

Jean-François DELAIRE

dimanche 13 décembre 2015

2ème tour des Régionales

Dépouillement du 13/12/2015 :

Résultats des élections régionales :

  • Pour Vollore-Montagne :


  • Pour le Puy-de-Dôme :


  • Pour la région Auvergne Rhône-Alpes :


  • Pour la France :

mercredi 9 décembre 2015

#Régionales 2015 : le débat pour le 2ème tour du 13/12


( © cf CentreFrance )

Mardi après-midi, La Montagne a réuni les trois candidats qualifiés pour le second tour des élections régionales en " Auvergne / Rhône-Alpes ".

  • Rappel des résultats du 1er tour :


Hier, les communistes et les écologistes se sont ralliés au PS :


( © Rue89Lyon )

A eux trois ils pèsent 36,22% contre les 31,73 % de WAUQUIEZ et les 25,52 % de BOUDOT.

Sera-ce suffisant ?

Tout va dépendre des reports de voix et d'une éventuelle mobilisation des abstentionnistes !

samedi 5 décembre 2015

Le C-M à Bourdillon-Le Povet

Samedi 05/12 à 10 h 30, à Bourdillon-Le Povet, le conseil a poursuivi ses visites de villages :


( © : Xavier GUYONNET )


( © : Coralie DUBOST )

Prochaines visites, toujours à 10 h 30 :

  • 23/01/16 : Bournier + La Côte
  • 06/02/15 : Le Bourg ( Salle de l'école )

#SDCI : mariage à 3, 4 ou 5 pour le "Bassin Thiernois" ?


( © : cf CENTREFrance )

Le projet de nouveau SDCI à prévu une union à 4 pour notre future intercommunalité.

« Pas assez ambitieux » pour le président de Thiers Communauté qui aimerait compter " Entre Dore et Allier " ( LEZOUX ) dans le périmètre .

L'objectif : passer en " Communauté d'agglomération " pour être visible et audible dans la future grande région " AUVERGNE RHONE-ALPES "

A méditer les propos de Stéphane RODIER ( Thiers ) :

« Quand mon père ( Paul RODIER ) a lancé la C.C.M.T. il n'y avait que trois communes ( Arconsat, Chabreloche et Viscomtat ) et en rentrant dans une communauté de communes, il y avait la peur de perdre du pouvoir. C'est l'inverse qui s'est produit ... » tout en rappelant aussi que « le poids des petites communes est mieux représenté à 5, c'est mathématique ».

Pour lire l'article de laMONTAGNE.fr :

Par contre si Thiers Communauté souhaite une fusion à 5, il convient de noter que la CCMT souhaite rester seule, son Conseil Communautaire du 01/12 ( composé de 29 délégués présents sur 30 ) ayant voté CONTRE ledit projet a une écrasante majorité :

  • 24 voix CONTRE
  • 5 voix POUR

vendredi 4 décembre 2015

#EoliennesDuHautForez : vous pouvez donner votre avis jusqu'au 05/12 à 12 h

Projet de 5 éoliennes de 150 m de haut ( la moitié de la Tour Eiffel ! ) au Grand Caire, près du Col de La Loge

Pour avoir une idée de l'impact visuel de ces 5 " monstres " :

Même si les Vollorois sont moins concernés que nos voisins ligériens ( en particulier ceux qui habiteraient au pied de ces éoliennes ) :

* par solidarité
* pour éviter un désastre environnemental sur les Monts du Forez car ça ne s'arrêterait pas là :

nous devons tous nous mobiliser pour que ce projet n'aboutisse pas !

Pour en savoir plus regardez la vidéo ci-dessous :


Association Vent du Haut-Forez

Une enquête publique est actuellement en cours, jusqu'au 05/12/2015, et tout le monde peut donner son avis :




Les conseils municipaux des 17 communes ( dont Vollore-Montagne ) concernées par l'affichage de l'enquête publique devront également délibérer pour ou contre le projet.

Le PNRLF a déjà émis un avis DEFAVORABLE

Le conseil municipal de Vollore-Montagne a également émis un avis DEFAVORABLE, lors de sa séance du 26/11 :

- CONTRE .......... : 7
- POUR .............. : 0
- ABSTENTIONS . : 4

Pour en savoir plus concernant l'impact sur les élevages :

#EoliennesDuHautForez : avis défavorable du PNRLF


Col de La Loge ( simulation des éoliennes du Grand Caire )

Le PNRLF a émis un avis DEFAVORABLE pour le projet des 5 éoliennes du Grand Caire.

Le texte en italique, ci-dessous, a été extrait du C-R du conseil municipal de Vollore-Montagne, en date du 26/11/2015, qui a également émis un avis DEFAVORABLE :

  • La Charte 2011-2013 du Parc Livradois Forez

Dans le cadre de la mise en oeuvre du schéma éolien du Parc, élaboré en 2008, la Charte 2011-2023 du Parc précise que « pour les communes du Parc situées dans la Loire non prises en compte dans le schéma éolien du Livradois Forez, l'implantation d'éoliennes soumises au permis de construire ne sera possible que sous réserve d'études approfondies conduites par un paysagiste indépendant de tout opérateur éolien ».

Après consultation réalisée fin 2014, le Parc a confié à la paysagiste Eliane AUBERGER ( Cabinet Sycomore ), une mission d'étude paysagère d'un montant de 4 920 euros TTC, financée par la Communauté de Communes des Montagnes du Haut-Forez.

Une note de synthèse de la mission de la paysagiste a été remise en séance du comité syndical du Parc du 21 mai 2015 et a servi de support à la visite de terrain et à la réunion organisée au col de la Loge le 26 juin 2015 à destination des membres du comité syndical.

  • Conclusions de l'étude paysagère réalisée par le cabinet Sycomore

Le projet s'insère dans le contexte morphologique, grâce à plusieurs facteurs :

Il se développe sur un seul élément de relief, où il se déploie en suivant la ligne de force : il a donc une cohérence.

Le projet est modeste (5 éoliennes) et l'on n'a pas pour le moment d'effet de mitage, les « covisibilités » avec les autres projets étant faibles. On a toutefois des effets de surplomb depuis les hauts de vallées.

C'est le rapport aux usages des lieux gui est plus problématique avec des effets très subjectifs :

Le rapport à certains lieux habités ( à valeur patrimoniale ou non ) est mauvais : St Jean-laVêtre, La Chamba, La Chambonie, La Chaize. Dans cette problématique, l'éclairage nocturne prend une part non négligeable. Cette étude n'aborde pas les problèmes de bruit qui peuvent se rajouter aux effets paysagers.

Le deuxième problème est lié à la cohérence avec l'esprit des lieux et notamment les paysages emblématiques des Hautes Chaumes ( voir la NDLR ci-dessous ) et des usages qui y sont pratiqués. A-t-on envie de voir des objets du registre industriel dans ces lieux où l'on recherche les grands espaces pour des pratiques très diverses selon les populations : sports de nature, ressourcement paysager, calme, nuit ?

Le traitement des abords et notamment de la piste d'accès et du poste de livraison, est un point important à prendre en compte.

  • L'avis du Parc Livradois Forez

Le comité syndical du Parc Naturel Régional du Livradois Forez a émis :

  • un avis défavorable au permis de construire d'un parc éolien de cinq éoliennes situé sur les communes de Saint-Jean-la-Vêtre, La Côte-en-Couzan, et la Chamba à proximité du Col de la Loge, porté par la SAS Monts du Forez Energie
  • un avis défavorable à l'autorisation d'exploiter du projet, au titre des installations classées pour la protection de l'environnement.

NDLR :

A l'occasion de l'exposition sur le flore du Haut-Forez, notre député André CHASSAIGNE nous avait fait part de son admiration pour les paysages des Hautes Chaumes auxquels, nous avait-il dit, s'appliquent parfaitement la devise de Platon :

  • Le beau est la splendeur du vrai "

Il nous avait également parlé du coup de foudre d'Axel Kahn pour les environs du Col du Béal. Celui-ci en a été " ébloui, presque bouleversé " !

S'il avait vu cela :


Vue depuis le col du béal ( simulation )

nul doute que son éblouissement et son bouleversement auraient été très fortement atténués !

mardi 1 décembre 2015

#EoliennesDuHautForez : lettre ouverte à la CCMHF

Le mardi 24 novembre 2015 à 20 h s'est tenu, à la Salle des Fêtes de Saint-Thurin, une réunion du Conseil Communautaire de la CCMHF :


A l'ordre du jour il y avait notamment le vote des délégués communautaires sur le projet éolien du Grand Caire.

Cinq élus ont dénoncé une manoeuvre visant à influencer le vote des neuf communes incluses dans le périmètre du projet et qui n'ont pas encore délibéré, et ont demandé de reporter le vote après celui de ces communes, donc de supprimer ce point de l'ordre du jour.

Devant le refus du Président, les élus en question ont quitté la salle.

Monsieur CABROL ( représentant la SAS MONTS DU FOREZ ENERGIES ) :

a alors présenté une nouvelle fois le projet :

Ensuite, Monsieur SZYPULA ( Président de la CCMB et Maire d'Arronnes ) a témoigné de la « réussite » des implantations d'éoliennes sur le Chemin de la Ligue et à Saint-Nicolas-des-Biefs.


De gauche à droite :
Messieurs CABROL, SZYPULA et CHAVAREN ( Président de la CCMHF )

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

Parmi le public présent à cette réunion, les cinq signataires ci-dessous ( habitants de 4 des 17 communes - concernées par l'affichage de l'enquête publique - qui doivent également délibérer pour ou contre le projet ) ont rédigé une lettre ouverte :

  • LETTRE OUVERTE AUX ELUS DE LA CCMHF :

Mesdames, Messieurs les Conseillers Communautaires,

Une forte majorité d'entre vous a voté pour le projet qui vous a été présenté.

Derrière l'apparent succès de la manoeuvre, se dessine son sens véritable.

Ce dispositif - finalement assez naïf et à courte vue - cache fort mal la profonde incapacité des pro-éoliens locaux à asseoir leur position sur autre chose que des affirmations sans grand fondement, une rhétorique creuse, un argumentaire extrêmement réduit.

A partir du moment où on ne fait pas droit à une demande d'élus fondée sur le bon sens : repousser un vote après la délibération de toutes les communes, et où on ne donne la parole qu'aux tenants du projet, cette réunion relève de la caricature et fait apparaître de graves manquements aux principes élémentaires de la démocratie.

Le mot souffre sérieusement d'inflation par les temps qui courent tant on le réduit au suffrage.

Le principe, c'est à dire le commencement, la raison, la cause, de la Démocratie, c'est le débat, ce que les Athéniens du Vème siècle appellent le « polemos » - le conflit non violent des opinions - et qu'ils ont inventé (mais ils ignorent le suffrage).

Pas de débat (non violent) sans des règles qui l'organisent, sinon c'est l'affrontement.

Dans le cas qui nous occupe où est le débat si on en bafoue d'emblée les règles ?

Monsieur le Président de la CCMHF a parlé de « plein de réunions d'information ». Où ? Quand ?

Monsieur Cabrol a présenté une nouvelle fois le projet du promoteur, sans surprise mais semble-t- il en plus court.

Monsieur le Président de la CCMB est venu « témoigner du bruit », pour dire qu'il n'y en a pas. Ou si peu. Témoin privilégié, lui qui est maire d'Arronnes situé à 13 km de St-Clément.

Nous avons pu entendre le propos mesuré de celui qui sait d'expérience, sûr de convaincre ( vous avez entendu « persuader » ? ), propos bienveillant à la limite de l'onction vaticane, construit dans les règles d'une rhétorique bien rodée, un bref historique du territoire et du projet, un présent magnifié (le territoire exporte(rait) de l'énergie) et un futur que la sagesse des élus met à l'abri de tout excès : il n'y aura pas d'autres implantations. C'est oublier au passage qu'il n'a plus la main : les baillleurs signent un bail avec une clause leur interdisant de s'opposer à une extension du « parc ».

Propos bien tourné certes mais terriblement partiel et réducteur. L' « autorité » toute relative d'un élu, Maire et Président d'une Communauté de Communes, peut elle occulter longtemps une réalité hélas plus riche et plus complexe ?

Près d'un millier d'associations créées contre les implantations d'aérogénérateurs ne signifierait rien ? Pas plus que les inquiétudes persistantes des autorités médicales françaises, portugaises, espagnoles, écossaises, anglaises, danoises, allemandes, ... ?

Sans parler des problèmes vétérinaires rencontrés par de plus en plus d'éleveurs en France et ailleurs ?

Personne n'a posé la question des emplois que se vantent de créer les promoteurs. Ni celle de la nature des financements d'EDPR et de la place qu'y tient, entre autre, un fond d'investissement arabe.

La Société du Parc Eolien du Chemin de la Ligue a dû publier finalement ses ses résultats, bien loin des affirmations que nous avons entendues.

Certains propos frisent le mensonge. « Nous avons pris soin, a-t-on entendu, de respecter une distance de 650 m minimum ». L'habitation de Claude SCHEFFER à Mousserin ( Commune de Laprugne ) est à 540 m d'une éolienne.

Et pourquoi ne pas avoir invité les riverains du Chemin de La Ligue ?

Ceux-ci, qui souffrent gravement des nuisances générées par les éoliennes, ont par contre invité les élus de la CCMHF à leur rendre visite et se déclarent prêts à venir discuter avec le conseil municipal de Noirétable et aussi bien avec les délégués communautaires. Des élus nétrablais ont proposé une commission d'étude qui rencontrerait ces témoins.

Aucune de ces propositions n'a été retenue.

Mais nous savons tout maintenant du « Géocaching » dont la pratique ne souffre en rien de la proximité des éoliennes, ce qui « prouve » bien sûr la cohabitation harmonieuse du tourisme et des éoliennes. Le bonheur.

En bref cette séance - pour peu qu'on soit attentif à ses carences - absence de débat véritable, incapacité ou refus de mettre en oeuvre l'organisation de celui-ci, n'a aucune valeur, et ne fait que mettre en évidence la maladresse, l'incompétence et/ou la malhonnêteté intellectuelle des « organisateurs ».

Il y a là de quoi être inquiet quant à la gestion des affaires publiques.

ll est tout aussi regrettable que cette parodie se soit déroulée avec la complicité de fait de la majeure partie des élus présents.

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

Nous ne sommes pas les seuls " empêcheurs de tourner en rond " :