__ VOLLORE - MONTAGNE __ GAZETTE DES MONTAGNARDS

 


dimanche 31 janvier 2016

Notre doyenne a 100 ans

Ce dimanche 31 janvier à 11 h, il y avait du monde à la Salle de l'Avant-Garde pour célébrer les 100 ans de Jeanne MATHEIX :


Le discours de notre maire :


Ensuite, Éric DUBOURGNOUX ( suppléant de notre député André CHASSAIGNE ) lui a souhaité un bon anniversaire en lui remettant la médaille de l'Assemblée Nationale offerte par André CHASSAIGNE :


Le bouquet de fleurs offert par la commune :


avec Myléna GOSSOIN :


( © Coralie DUBOST )

et un beau et bon buffet pour terminer cette belle fête :

Pour voir l'article de LA MONTAGNE :

samedi 30 janvier 2016

#ANTICOR : pour une #DémarcheCitoyenne


Pour découvrir cette association cliquer sur l'image ci-dessus

Si vous souhaitez :

  • réhabiliter la démocratie représentative
  • promouvoir l'éthique en politique
  • lutter contre la corruption

vous pouvez adhérer et/ou soutenir l'Association ANTICOR en :

samedi 23 janvier 2016

Le C-M à Bournier


( © Alain ROCHE )




( © Coralie DUBOST )

Jean-François DELAIRE, Maire de Vollore-Montagne, dans son désir de rencontrer les habitants de chaque hameau de sa commune était ce samedi 23 janvier à Bournier. La plupart des habitants de ce village et aussi de La Côte avaient répondu présents et c'est avec cinq de ses conseillers municipaux qu'étaient évoqués les problèmes rencontrés : le lavoir déjà bien aménagé il y a quelques années mais nécessitant quelques travaux pour être plus accueillant, couderc lui aussi à rendre plus dégagé, projet un jour peut-être d'enfouissement des réseaux électriques et téléphoniques et enfin et surtout différentes possibilités pour l'assainissement de l'ensemble des habitations existantes et à venir, deux projets de réhabilitation étant en cours.

L'échange fut cordial et constructif et c'est par un verre de l'amitié que s'est conclue cette très amicale rencontre.

Alain ROCHE

Prochaine visite, toujours à 10 h 30 :

  • 06/02/15 : Le Bourg ( Salle de l'école )

vendredi 22 janvier 2016

#EhOuiçaExiste : des élus consultent les habitants !


Pour en savoir plus : cliquer sur l'affiche ci-dessus

Dans quelle future Com-com évoluer ?

Les élus de Saint-Silvain-Bellegarde ont choisi de consulter les habitants avant de rendre leur verdict :-)

Pour en savoir plus :

Revoir aussi :

mardi 19 janvier 2016

#BilanDémographique


La France conserve sa place de 2ème sur le podium des Etats européens les plus peuplés.

Au 1er janvier 2016, le pays compte 66,6 millions d'habitants ( 64,5 millions en métropole ), selon les statistiques dévoilées ce mardi 19 janvier par l'INSEE

Cependant ce bilan démographique révèle plusieurs statistiques étonnantes, pour ne pas dire inquiétantes.

Pour lire l'article du Huffingtonpost.fr :

samedi 16 janvier 2016

#FusionDesCommunes


( © : CENTREFrance )

Pour en savoir plus : et

#SDCI : article paru le 16/1 dans " LA MONTAGNE "

PROJET D'UNE NOUVELLE INTERCOMMUNALITE :


Projet n° 3 dans le rapport du Préfet

Après la décision du conseil municipal de LA-MONNERIE-LE-MONTEL, en date du 29/12/2015, le journal LA MONTAGNE a interviewé Jean-Louis GADOUX (et accordé un droit de réponse à Olivier CHAMBON) au sujet des modifications apportées au rapport d'un cabinet Lyonnais, à qui a été commandé une étude sur le projet n° 3 ci-dessus.

Pour lire l'article de LA MONTAGNE du 16/01 :

dimanche 10 janvier 2016

#SDCI «Bassin Thiernois» : Une info STUPEFIANTE !

En « parler jeune », l'on peut dire que l'on « hallucine grave » en lisant, sur le site officiel de LA-MONNERIE-LE-MONTEL, les deux derniers paragraphes du compte-rendu de la séance du conseil du 29/12/2015 qui sont reproduits ci-dessous :

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

« Le maire est ensuite revenu sur la fusion des intercommunalités, et un débat s'est initié, portant sur le rapport commandé par le bureau de la communauté de communes de la Montagne thiernoise au cabinet de conseil aux collectivités KPMG, de Lyon, et présenté le 23 novembre à l'ensemble des conseillers municipaux de la CCMT. Après consultation de la personne responsable de l'étude (absente le jour de la présentation), il se révèle d'une part que la commande, moins objective qu'elle ne l'a été présentée, portait uniquement sur les difficultés de la fusion, et d'autre part que le rapport présenté a été en partie modifié après sa livraison.

Devant ces faits, le conseil s'est prononcé à l'unanimité pour transmettre, dans un premier temps, le document pointant les écarts entre le rapport initial et la présentation finale :

  • aux maires des différentes communes de la CCMT afin qu'ils le fassent suivre à leurs conseillers, s'ils le jugent utile
  • aux présidents des intercommunalités voisines afin de donner un éclairage direct sur les votes de la CCMT
  • par la voie hiérarchique à l'autorité préfectorale, à l'origine du projet de fusion »

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

NDLR

Pour ceux qui n'auraient pas tout suivi, nous pensons utile de rappeler que le 05/10/2015 le Préfet a présenté son projet de Schéma Départemental de Coopération Intercommunale ( SDCI ) sur lequel les communes et les ComCom concernées devaient délibérer pour donner leur avis.

En ce qui nous concerne, le projet prévoit la fusion des 4 ComCom ci-dessous :

Selon la convocation du 13/10/2015 notre conseil municipal devait délibérer le 20/10, mais lors du conseil communautaire du lundi 19/10 il a été annoncé par le président CHAMBON qu'un cabinet extérieur allait faire une étude sur les avantages et inconvénients du nouveau projet inter-communautaire, pour que les conseils municipaux puissent délibérer en toute connaissance de cause.

Une réunion de présentation de cette étude à l'ensemble des conseillers municipaux de la CCMT a alors été programmée le 23/11 - 18 h, à PALLADUC.

Ce soir là, en l'absence ( pour raisons de santé ) de la rédactrice de l'étude, le président CHAMBON a présenté un POWER POINT à en-tête du Cabinet KPMG, ayant pour titre « Atouts, difficultés et contraintes de la mise en place d'une intercommunalité élargie autour de Thiers ».

Or il s'avère que ce POWER POINT n'est pas celui envoyé par KPMG le 20/11.

Conformément à la commande qui lui a été passée, le rapport de KPMG s'intitule « Difficultés et contraintes de la mise en place du SDCI » et ce n'est pas là la seule différence entre les deux documents.

Un PDF, pointant les différences entre leur rapport et celui présenté, a été établi le 18/12 par KPMG pour faire apparaître les différences : suppressions, rajouts et surlignages en rouge n'existant pas dans leur rapport.

C'est ce PDF que le conseil municipal de LA-MONNERIE-LE-MONTEL a décidé, le 29/12, de diffuser

Quant au POWER POINT modifié, il a été envoyé dès le 24/11 aux mairies de la CCMT pour diffusion à l'ensemble des conseillers municipaux.

C'est sur la base de ce document modifié, que le conseil municipal de Vollore-Montagne du 26/11 a émis un avis DEFAVORABLE au projet du Préfet :

  • 7 voix CONTRE la fusion
  • 1 voix POUR
  • 3 abstentions

ainsi que 7 autres communes.

LA-MONNERIE-LE-MONTEL est la seule commune ayant émis un avis FAVORABLE.

Compte-tenu des avis ci-dessus, le Conseil Communautaire du 01/12 ( composé de 29 délégués présents sur 30 ) a émis un avis DEFAVORABLE à une écrasante majorité :

  • 24 voix CONTRE le projet de fusion
  • 5 voix POUR

<><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><><>

NOTA :

LA GAZETTE DES MONTAGNARDS est ouverte à tous et, bien entendu, l'auteur ( ou les auteurs ? ) des modifications susmentionnées peut ( peuvent ) s'y exprimer.

jeudi 7 janvier 2016

#SDCI : vu sur le site de LA-MONNERIE-LE-MONTEL

Nous reproduisons ci-dessous les deux derniers paragraphes du compte-rendu de la séance du conseil du 29/12/2015 vu sur le site officiel de LA-MONNERIE-LE-MONTEL :

« Le maire est ensuite revenu sur la fusion des intercommunalités, et un débat s'est initié, portant sur le rapport commandé par le bureau de la communauté de communes de la Montagne thiernoise au cabinet de conseil aux collectivités KPMG, de Lyon, et présenté le 23 novembre à l'ensemble des conseillers municipaux de la CCMT. Après consultation de la personne responsable de l'étude (absente le jour de la présentation), il se révèle d'une part que la commande, moins objective qu'elle ne l'a été présentée, portait uniquement sur les difficultés de la fusion, et d'autre part que le rapport présenté a été en partie modifié après sa livraison.

Devant ces faits, le conseil s'est prononcé à l'unanimité pour transmettre, dans un premier temps, le document pointant les écarts entre le rapport initial et la présentation finale :

  • aux maires des différentes communes de la CCMT afin qu'ils le fassent suivre à leurs conseillers, s'ils le jugent utile
  • aux présidents des intercommunalités voisines afin de donner un éclairage direct sur les votes de la CCMT
  • par la voie hiérarchique à l'autorité préfectorale, à l'origine du projet de fusion

mercredi 6 janvier 2016

#SBA : contre la redevance dite incitative


LA MONTAGNE du 06/01/2016

L'image étant difficilement lisible, nous reproduisons ci-dessous le texte original ( que nous gardions sous le coude en attendant la publication dans LA MONTAGNE ) qui nous a été envoyé par le maire de SAINT-MAURICE-ES-ALLIER :

Conseil municipal : le SBA à l'ordre du jour

Pas de trêve des confiseurs pour le conseil municipal : le 29 décembre les conseillers municipaux ont réaffirmé leur position sur le projet de mise en place de la redevance incitative prévu par le SBA.

Déjà, à plusieurs reprises, le Maire ( Daniel JOURDE ) ainsi que Frédéric CHASTEBARRAS ( délégué de Saint-Maurice au SBA ) avaient notifié leur désapprobation par rapport aux conséquences qu'aurait la mise en place de la redevance incitative pour une partie de la population.

Ils ont ainsi, devant le conseil municipal, fait un point de la situation : les critiques de la population à ce projet sont innombrables et les élus que nous sommes ne doivent pas être autistes par rapport à nos concitoyens.

En effet, beaucoup d'habitants sont surpris de l'inadéquation entre les informations qu'ils avaient reçues lors des premières visites des agents du SBA et la réalité qui se profile, notamment en matière de coût et de nombre de collectes. La grande majorité de nos concitoyens avait retenu le principe simple qui leur avait été exposé : « plus je trie et plus je réduis mes déchets, moins je paie ».

Or, une grande partie de la population, quelle que soit sa volonté dans ce domaine, va dépenser plus pour un service moindre.

Le principe retenu par le SBA porte sur une tarification au forfait basée sur un nombre de levées annuelles auquel se rajoute un coût pour chaque levée supplémentaire.

Plusieurs projets ont déjà été présentés par le SBA.

La dernière mouture indique, juste pour donner un exemple, que le forfait annuel pour 26 levées d'ordures ménagères en bac de 120 à140 litres s'élèverait à 347 euros et toute levée supplémentaire à 2,55 euros.

Cette approche qui consiste à faire payer ce service public uniquement en fonction des déchets réalisés par les familles a quelque chose d'injuste socialement.

Les représentants de Saint-Maurice au SBA avaient déjà exprimé ce point de vue en donnant comme exemple celui d'une famille avec peu de revenu, plusieurs enfants en bas âge et habitant une maison de bourg : le coût pour le ramassage de ses poubelles va être multiplié au minimum par 3 ou 4.

A contrario, une famille de 2 personnes avec de très hauts revenus possédant une très belle propriété va voir sa facture divisée au minimum par 2 ou 3.

Nous allons ainsi passer d'un système certes imparfait (aujourd'hui basé sur la valeur locative) à un système qui va devenir très injuste socialement.

Pour les élus, qui ne sont pas du tout opposés à une incitation à mieux trier nos déchets, il convient dès lors de réfléchir à une approche mixte entre « incitation à réduire nos déchets » et « prise en compte des moyens financiers des familles ».

Aller dans ce sens permettrait une bien meilleure acceptabilité de la part des habitants dépendant du SBA.

Or, aujourd'hui, le Grenelle 2 de l'environnement permet de mettre en place ce principe mixte avec la TEOMi qui conserve le principe actuel d'une taxe en fonction de la valeur locative en y ajoutant une part incitative (qui peut varier de 10 à 45 %).

A l'unanimité, les conseillers ont voté une motion allant dans ce sens.

Un exemple à suivre pour les conseils municipaux qui ne se sont pas encore penchés sur la question !

mardi 5 janvier 2016

Une nouvelle fusion ...

Il ne s'agit pas d'un nouveau projet de fusion concernant la CCMT ... mais de la fusion de 2 galaxies :


Pour lire l'article : cliquer sur la photo

Pour voir la vidéo :

dimanche 3 janvier 2016

#RipMichel ...

Le chanteur Michel DELPECH est mort à 69 ans des suites d'un cancer.

Pour lire l'article du HUFFINGTON POST :

Son premier tube ... et l'une de ses plus belles chansons, sinon la plus belle :



et aussi :



ou :

vendredi 1 janvier 2016

2015

Oct., Nov., Déc. :

« La communication requiert 25 % du temps du dirigeant » ( Chester BARNARD )

Septembre :

« La démocratie participative est productrice d'intelligence ... La France a aujourd'hui la maturité de faire confiance aux citoyens. C'est à vous de vous prendre en main. Personne ne le fera à votre place. » ( Ségolène ROYAL )

Août :

« Si le chien aboie, c'est qu'il n'est pas assez cuit ! » ( Proverbe chinois )

Juin - Juillet :

« Les conneries c'est comme les impôts, on finit toujours par les payer » ( Michel AUDIARD )

Mai :

« La mauvaise foi, la sottise et l'hypocrisie, sont les reines de ce monde » ( Henri-Frédéric AMIEL )

Avril :

« Quand le singe veut monter au cocotier, il faut qu'il ait les fesses propres » ( Proverbe Africain )

Mars :

« Le poisson pourrit toujours par la tête » ( Proverbe Chinois )

Février :

« Qui veut noyer son chien, l'accuse de la rage » ( MOLIERE, Les Femmes savantes, acte II, scène 5 )

Janvier :

« Grand est celui qui n'a pas perdu son coeur d'enfant » ( Mencius )