Projet n° 3 dans le projet du Préfet

Selon le journal " LA MONTAGNE ", Olivier CHAMBON ( Président de la CCMT ) a confirmé que notre Com Com refusait la fusion prévue dans le projet n° 3 ci-dessus du SDCI en déclarant : " on est Astérix contre le reste de la Gaule " !

Pour lire l'article de LA MONTAGNE :

Tout d'abord il convient de noter que cet article comporte :

  • une énormité :

Comment peut-on confondre la CCMHF ( Communauté de Communes des Montagnes du Haut-Forez ) avec la commune de NOIRETABLE ( qui n'est qu'une des 12 communes, certes la plus importante, composant la CCMHF ) ?

  • une erreur :

Il n'y a pas 60 représentants au CDCI 63 mais 45

Le journaliste a-t-il mal compris ou bien a-t-il eu de mauvaises informations ?

La réalité est la suivante :

C'est la commune de NOIRETABLE ( et non la CCMHF ) qui a demandé son rattachement à la CCMT et cette demande a été accepté par le conseil communautaire de la CCMT du 19/01/2016.

  • Pour voir le P-V de séance du 19/01/2016 :
  • Pour voir l'amendement de NOIRETABLE :

Pour l'instant nous n'avons pas obtenu communication de l'amendement envoyé par la CCMT à la CDCI 63, ainsi qu'au Président de la République, au Premier ministre, au président de la Région Auvergne Rhône-Alpes et au nouveau ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales !

Nous venons d'apprendre ( par 2 sources : une conseillère et un conseiller départemental du 42, ce dernier siégeant au CDCI 42 ) que lors de la réunion du CDCI 42 en date du 29/02/2016, la demande de NOIRETABLE n'a même pas été soumise au vote car elle a été déclarée irrecevable !

Sur le fond, à l'heure où l'Auvergne et Rhône-Alpes viennent de fusionner pour devenir la 2ème région de France et où leurs intercommunalités vont fusionner pour être plus fortes, nous continuons à douter de l'avenir d'une " Petite Intercom Gauloise " perdue au milieu d'importantes intercommunalités et communautés d'agglomérations du Puy-de-Dôme et de la Loire ?

Nous respectons l'avis de ceux qui pensent le contraire, mais ce qui nous chagrine (c'est un euphémisme) c'est la façon dont ont été obtenus les 80 % de votes CONTRE la fusion projetée :-(