Trop c'est trop, comme dirait Martine AUBRY !

Dans l'article ci-dessous de LA MONTAGNE l'on peut lire au sujet du projet d'aménagement du centre bourg :

" Le maire de Vollore-Montagne, Jean-François Delaire, avait invité les habitants à se réunir à la mairie pour échanger sur l'aménagement du centre bourg. Il s'agit d'un projet important, pour lequel il a semblé aux élus qu'il ne pouvait être mené à son terme qu'après une large concertation avec les usagers ".

Pour lire l'article de LA MONTAGNE :

Nous sommes entièrement d'accord sur la 2ème phrase : un projet de cette importance ( coût de 577.200 ? TTC, sans le coût de l'enfouissement des lignes électriques et téléphoniques - voir le C-R du conseil du 24/02/2016 - soit environ 600.000 ? avec l'enfouissement ) nécessiterait effectivement un vrai débat au niveau de l'ensemble de la population.

Par contre, il faut être vraiment gonflé pour oser parler de "large concertation" et dire que "le maire a invité les habitants pour échanger" :-(

Le mot " habitants " désigne l'ensemble des Vollorois et pas seulement ceux du centre bourg !

Après déduction des probables 190.000 ? de subventions se sont bien entendu tous les vollorois qui vont devoir participer par leurs impôts au financement des 410.000 ? restants ( la TVA n'étant récupérée qu'au bout de 2 ans il faut donc la financer pendant cette période ), pour lesquels il va falloir probablement emprunter ( environ 1.350 €/h ! ) ce qui plomberait la dette par habitant qui est déjà légèrement supérieure à la moyenne ( fin 2014 : 548 ?/h contre une moyenne de 508 €/h ) :-(

Cette visite s'inscrivait dans le cadre des visites des villages ( voir le bulletin municipal intermédiaire ) et une " concertation " sur l'aménagement du bourg n'a jamais été à l'ordre du jour !

Sinon, il paraît évident qu'il y aurait eu plus de 4 habitants à participer à cette réunion !

Il faut noter, qu'au cours de cette " réunion intime " les 4 vollorois présents ont vraiment été bien informés :

  • il n'a été présenté aucun plan de cet aménagement et il n'a même pas été question du coût ( dixit 2 des présents ) :-(

Alors, elle est pour quand cette " large concertation " ?