Pour s'inscrire à cette newsletter, cliquez sur l'image ci-dessus

Lu sur le numéro du vendredi 6 avril :

Et si ce n'est pas encore la saison des champignons en Livradois-Forez, c'est tout comme, tant les habitations poussent !

Des plus en plus, les municipalités font le choix de libérer ou d'acquérir du foncier pour attirer des habitants, soucieux de s'éloigner de la métropole clermontoise ( oui, on sait, il est beau notre Livradois-Forez ).

Voici quelques exemples :

  • à Thiers, les 29 lots de l'éco-quartier du Parc de la roche, route d'Escoutoux, seront commercialisés cet été. Entièrement pris en charge par la commune, la revente des terrains devrait permettre une opération blanche . Mais c'est une nécessité selon Abdelhraman Meftah, premier adjoint : " Nous avons besoin d'avoir un coup d'avance. Depuis quelques années, nous gagnons des habitants, et pour conserver cette dynamique , il faudrait entre 35 et 40 permis de construire par an ".
  • à Lezoux, ce sont les lotisseurs privés qui se sont emparés du sujet, sur une commune qui a gagné énormément de population ces dix dernières années , grâce entre autres, à la sortie d'autoroute . Avec 80 à 100 permis de construire déposés par an, la pression foncière n'est pas facile à gérer. Séduits par cette attractivité, les lotisseurs privés bouchent les dents creuses, avec dernièrement, deux parcelles, pour un total de 77 lots. Le lot moyen, entre 400 et 700 m², coûte environ 100 € le m². Pas donné non plus ...

  • Sur la communauté de commune Ambert Livradois-Forez, le phénomène de lotissements reste peu développé. Un est actuellement porté par la cocom. Sur une surface d'un hectare, 9 lots ont été viabilisés, et 6 pavillons sont en cours de construction. Mis à part cette opération, aucune autre n'est menée pour le moment. " Dans un contexte où nous souhaitons attirer la population sur notre territoire, il faut être capable de proposer des terrains pour s'installer. Je suis convaincu que c'est le chemin à emprunter ", souligne Jean-Claude Daurat, le président d'Ambert Livradois-Forez.
  • en Montagne Thiernoise, deux communes ont franchi le pas : Celles-sur-Durolle ( avec 14 lots de 600 à 2.000 m², au prix de 19 € le m² ) et Saint-Rémy-sur-Durolle ( qui proposait il y a un an 9 lots, dont 5 ont été vendus )

Et pourquoi pas à Vollore-Montagne ? ... en misant sur le développement du télétravail grâce au Très Haut Débit ( VDSL2 dans le bourg )