C’est finalement la seule et unique question que nous pouvons poser, au lendemain de la décision de justice exigeant le rétablissement des traitements prodigués à cet homme depuis dix ans, malgré son état neurovégétatif ...

  • Pour lire la suite de cet excellent article :