Lundi 12/07, LGDM a publié un billet sur « une dégradation subie par notre maire »

Pour voir ce billet du 12/07 :

Hier soir 16/07, sur la page FB de Celles-sur-Durolle, Monsieur Olivier CHAMBON a publié un billet :

Pour lire ce billet :

J'avais fait un commentaire mais il a été effacé et je viens de découvrir que j'ai été banni de cette page :-( d'où ma réponse ci-après sur LGDM.

Réponse à Monsieur Olivier CHAMBON :

Dans son billet Monsieur CHAMBON parle d'un « acte criminel » qu'il attribue à « des gens ».

Pourquoi parler d'un acte criminel alors qu'une voiture peut prendre feu à l'arrêt sans intervention humaine ? ( voir P.S. n° 2 )

Comment sait-il qu'il y avait plusieurs personnes pour tenter d'incendier le véhicule ?

Il est étonnant que « dans la nuit » ( c'est ce qu'il dit ) quelqu'un n'arrive pas à mettre le feu à une voiture ( les actualités TV montrent comment cela est courant et très facile ) et là ils s'y seraient mis à plusieurs sans y arriver ?

Ce billet est très bizarre, et il me semble que Monsieur CHAMBON va un peu vite en besogne pour faire croire que son ami est la victime d'un complot ourdi par un groupe d'opposants, et tenter de faire pleurer dans les chaumières !

S'il y a vraiment eu un acte criminel, pourquoi serait-il obligatoirement lié au statut d'élu de Monsieur Jean-François DELAIRE ?

Que vient faire Monsieur le Préfet dans cette affaire ? Pourquoi aurait-il besoin que « Monsieur Olivier CHAMBON soit à ses côtés pour faire avancer ce dossier » ?

Pourquoi écarter, à priori, un acte malveillant lié à la vie privée ou professionnelle de Monsieur Jean-François DELAIRE ?

Laissons les gendarmes faire leur travail et attendons sereinement le résultat de leur enquête.

J'espère qu'elle permettra de connaître la vérité et, s'il s'agit bien d'un acte volontaire, qu'ils pourront identifier le ou « les » ( selon notre "enquêteur en chef" Monsieur Olivier CHAMBON ) coupable(s).

Pour voir les peines encourues :

*

P.S. n° 1 :

Il faut noter que, après une semaine d'enquête, les gendarmes n'ont entendu aucun des opposants à notre maire à l'exception de ses voisins immédiats ( mais seulement en leurs qualités de voisins - qui n'ont rien vu, ni entendu - et non d'opposants ).

Cela me semble sous-entendre qu'ils ne privilégient pas la piste d'un «acte criminel» par des opposants au maire ... qui, de leurs côtés, continuent de se battre dans la légalité.

P.S. n° 2 :

Aux dernières nouvelles, cette hypothèse est a écarter puisque notre maire a déclaré au journal LA MONTAGNE que le dimanche matin ( 11/07 ) en sortant de chez lui :
« il a découvert une trainée d'herbe brûlée partant de son 4x4. Elle n'a pas brûlé seule et partait jusqu'en dessous de la voiture ».

Le journaliste a mentionné son propre diagnostic :
« Un début d'incendie qui a été vite jugulé, sans doute par l'humidité ambiante et la terre qui a vraisemblablement absorbé l'essence ».

Cela me semble abracadabrantesque et comme le journaliste le précise :

« une enquête est en cours ... Des techniciens de l'identification criminelle de Clermont-Ferrand sont également dépêchés sur place »

il me paraît judicieux d'attendre l'avis desdits techniciens.